Le Doubs

Publié le par Relange

Le site du Doubs, pour découvrir le département

ICI
gite


Les spécialités :
Amateurs de charcuterie, dans le Doubs, il y a de quoi vous faire plaisir avec notamment les fameuses saucisses de Montbéliard et celles de Morteau... 

Spécialités reconnues au delà des frontières régionales, nos deux saucisses sont fabriquées à partir de morceaux choisis du porc, notamment le gras de gorge et la viande rouge... et ensuite, patiemment séchées et fumées dans le traditionnel "tuyé". 
Si la Morteau est la plus grosse, la Montbéliard est la plus longue, mais également plus relevée, plus fine, plus maigre et moins fumée. De fait la Morteau, chevillée à l'une de ses extrémités, est généralement servie tronçonnée, tandis que la Montbéliard est présentée entière. 
Idéalement cuites à l'eau, on peut ensuite les déguster chaudes ou froides, cuisinées en entrées ou dans des recettes plus élaborées...

 

Mais aussi les fromages, 

Le comté est le roi des fromages se fabrique traditionnellement dans les fruitières, Pour obtenir cette magnifique pâte pressée et cuite, on utilise le lait des vaches montbéliardes, qui lui donne sa saveur caractéristique. Ce fromage peut être accompagné d'une bouteille de vin blanc du Jura.

Cancoillotte : C'est un petit fromage semi-liquide à l'état de repos à base de lait de vache à pâte fondue (le metton). Le nom, attesté depuis la fin du XIXème siècle, provient de la coille, dérivé franc-comtois du verbe cailler, La cancoillotte se déguste toute l'année et peut se manger chaude ou froide. Elle est excellente chaude sur des pommes de terre avec une saucisse de Morteau. On la trouve en pot, nature, au beurre, aromatisée à l'ail ou au vin jaune, etc.

Le morbier tient son nom du village jurassien. Au XIXème siècle, lorsqu'il restait du lait après la préparation du noble comté, mais pas suffisamment pour en confectionner un autre, les fermiers réservaient le restant de caillé dans une cuve en le recouvrant d'une fine couche de cendre récupérée sur la paroi du chaudron. Cette couche de suie avait pour fonction de le protéger des insectes. Le morbier entre également dans des recettes de fondues. Il est excellent en fines tranches avec un verre d'Arbois rouge ou blanc.

Le mont-d'or est une pâte molle légèrement pressée, à la croûte lavée ou fleurie, appelé également vacherin du haut-Doubs. Sa fabrication a lieu du 15 août au 31 mars. Sous une croûte beige orangé plissée et fleurie, la pâte blanche et crémeuse, souple et tendre. La particularité de ce fromage est liée à l'écorce d'épicéa qui sert à le sangler et à la boîte du même bois dans laquelle il est vendu. Il se déguste pratiquement pour une fondue: on évide le centre du fromage, on le remplit de vin blanc du Jura et l'on fait chauffer le tout doucement au four pour déguster ensuite avec des pommes de terre en robe des champs.

 

Et enfin les alcools,

 

Le Pontarlier anis est un apéritif qui vous surprendra par son exceptionnelle légèreté. Ce raffinement suprême dû à la distillation d'anis vert dans les alambics centenaires, une délicatesse de goût que l'on ne retrouve dans aucun apéritif anisé. Visite


Et les fameux vin du jura ICI

Publié dans Tourisme

Commenter cet article

Isabelle Valdahon 23/08/2009 20:44

Oui, le Doubs est sympa et vous n'avez pas encore rencontré les doubistes!

Tietie007 22/08/2009 15:03

Très sympa, ce doubs !